LADY HUNT, Hélène Frappat (2013)

lady hunt

Aïe… Difficile de juger ce roman dont l’écriture est tout simplement sublime… Tout en poésie et délicatesse, la plume d’Hélène Frappat s’envole aux confins d’un onirisme élégant, qui, malheureusement, ne donne pas pour autant  caractère et  intensité à l’histoire.

Laura, employée dans une agence immobilière est assaillie chaque nuit par un rêve étrange qui la ramène sans cesse du côté de ses origines et un secret de famille enfoui, en forme de malédiction, qu’il lui faudra briser si elle veut enfin vivre de manière sereine et apaisée.

Une œuvre aux accents gothiques se lisant, à mon grand regret, sans véritable passion, et qui présente des personnages dénués de charme, une intrigue peu captivante, transformant l’ensemble de ces quelques  trois cents pages en lecture dispensable. Vraiment dommage, parce que pas désagréable pour autant… Dans le même genre on préférera largement  « L’indésirable » ou « Affinités » de  Sarah Waters.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s