INCENDIES, Wajdi Mouawad (2003)

Incendies

Premier voyage en compagnie de Wajdi Mouawad et quelle jolie surprise. Une fois n’est pas coutume je me suis donc plongée dans le texte de cette pièce de théâtre, extrait de la tétralogie « Le sang des promesses » (également composée de « Littoral », « Forêts » et « Ciels »).

Emportée par cette histoire de famille brisée où l’on cherche à comprendre le passé pour mieux bâtir l’avenir, je me suis retrouvée confrontée à une œuvre particulièrement touchante, perturbante, singulière et d’une très grande poésie. Mouawad nous explique avec justesse et pudeur que tout a un sens, de nos attitudes les plus belliqueuses  à nos silences les plus trompeurs; chercher à comprendre l’histoire des siens est donc nécessaire, voire indispensable, pour aimer sans juger, vivre sans non-dits et pardonner sans rancœur.

Seul bémol, trop court à mon goût et des scènes parfois difficilement visualisables. C’est un texte de théâtre et il aurait sûrement été beaucoup plus judicieux de le voir, de l’écouter et de le sentir plutôt que de le lire…    

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s