GLACÉ, Bernard Minier (2001)

9782845635029

Ne nous voilons pas la face, il n’est pas toujours chose aisée de dénicher du bon thriller français ! Et bien en voici un qui m’a semblé plutôt pas mal…

Postulat de départ : un cheval, décapité, est retrouvé à 2000 m d’altitude par les ouvriers d’une centrale hydroélectrique. Le commandant Servaz, dépêché sur les lieux du crime, se retrouvera rapidement embarqué dans une enquête bien plus complexe et protéiforme qu’il n’y paraît…

Portée par une écriture appliquée et soignée et une intrigue rondement menée, Bernard Minier développe également  au cœur de son œuvre des personnages de flics cabossés, intrigants et attachants. Bref, un pavé de 700 pages qui se lit avec plaisir, gourmandise, et qui offre, en prime, un joli clin d’œil au mythique « Silence des Agneaux » avec le personnage de Julian Hirtmann, individu dégénéré et très intelligent, confronté à une jeune psychologue en herbe. La référence est certes aussi voyante qu’un troupeau de vaches au milieu d’un aéroport mais pas désagréable ni outrageusement exploitée. Un petit thriller d’été (ou plutôt d’hiver) sans prétention, agréable et efficace !

Et aussi :       La forêt des ombres, Franck Thilliez

                      L’écho des morts, Johan Theorin

                     Au-delà du mal, Shane Stevens

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s