PRISONERS, Denis Villeneuve (2013)

Prisoners

Dans la banlieue de Boston deux fillettes de six ans disparaissent.

Dans cette banlieue, un flic taciturne et solitaire privilégie la thèse du kidnapping, arrêtant le suspect numéro un, qui sera très vite relâché faute de preuve…

Dans ce quartier résidentiel, la fureur d’un père  se réveille, un père déchiré par la douleur et l’attente insupportables, et qui, à bout de patience, se lancera  dans une enquête guidée par la rage, risquant de se précipiter lui-même dans les abysses de l’irréparable…

Un véritable chef-d’œuvre  de thriller (dans la lignée de « Dans ses yeux »), passé relativement inaperçu à sa sortie, à mon grand regret.  Intense, troublant, bouleversant, porté par un Hugh Jackman admirable et éclatant de désespoir, et un Jake Gyllenhaal saisissant et charismatique. Un film de 2h30 qui évite habilement le pathos et les longueurs,  pour un résultat tout simplement brillantissime. A découvrir absolument…

Et aussi :        Dans ses yeux, Juan José Campanella

                       La piel que habito, Pedro Almodovar

Publicités

Une réflexion sur “

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s