LA MAISON DE LA RADIO,  Nicolas Philibert (2013)

maison-de-la-radio-affiche

Après le magnifique et instructif « Etre et Avoir », Nicolas Philibert s’attaque ici à la mythique Maison de la Radio, nous offrant une plongée dans les coulisses d’une entreprise  grouillante et vivifiante.

De jolies scènes, une caméra indiscrète qui soulage notre petit côté voyeur, mais malheureusement l’ensemble apparaît plus ou moins ennuyeux, avec de nombreuses longueurs, pour un résultat qui stagne, finalement, beaucoup trop en surface, sans fouiller ou pointer le véritable intérêt d’un tel documentaire : découvrir l’envers d’un décor pas toujours reluisant (comme toute entreprise, il y a de bonnes choses mais aussi certaines failles, j’en prends pour preuve les grèves qui émaillent les programmes de la Maison Radio France tout au long de l’année). Filmer des enregistrements (émissions, bruitages, lectures…) ne suffit pas à comprendre et appréhender la vie quotidienne des journalistes, musiciens, intermittents ou autres stagiaires…

Pas désagréable, mais décevant.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s