LE VIEUX GARÇON, Adalbert Stifter  (1844)

le-vieux-garçon-203x300

Publié au départ  sous le titre « L’homme sans postérité » (appellation bien meilleure me semble-t-il), ce récit plutôt court est une vraie petite merveille. Si l’inspiration de cet auteur et artiste-peintre autrichien est à la hauteur de la vie  houleuse et désillusionnée qui lui a été donné de traverser, alors cet homme est LE talent incarné.

Ouvrons les pages de  ce fabuleux « conte »…

 Victor est un jeune homme intelligent, doté d’un tempérament bon et honnête. Mais Victor est aussi et avant tout, à peine sorti de l’adolescence, un personnage blasé, déjà lassé et ennuyé par la vie, celle-là même est-il certain, qui ne lui permettra jamais de connaître l’amour et de convoler. Couvé et choyé par une mère adoptive aussi tendre que dévouée, cet orphelin de père et de mère ayant tout juste achevé ses études, se voit dans l’obligation de prendre son premier poste, déniché avec beaucoup de bienveillance par son paternel tuteur. Seulement voilà, avant de partir sur les routes, une mission l’attend. Victor doit d’abord rendre visite à un oncle inconnu qui le réclame auprès de lui, un personnage à la réputation d’homme bourru et intransigeant qui vit reclus sur une  île, perdue au milieu d’un lac. Victor, obéissant et docile se plie de bonne grâce à cette demande, sans pour autant faire prévaloir le moindre enthousiasme, l’éloignement de sa mère  et sa sœur de cœur étant terriblement difficile à supporter pour ce jeune homme courageux mais immature,  taraudé par une seule et même question :  que lui veut cet oncle jusque-là absent et mystérieux ?

Après plusieurs jours de marche épuisante, il parviendra fourbu et inquiet à destination, cette fameuse (et non moins pittoresque) île  isolée de tout, et au milieu de laquelle trône, majestueuse et inquiétante, une vaste demeure en forme de forteresse imprenable, gérée d’une main de maître par un oncle farouche et aux allures de geôlier…

Adalbert Stifter nous gratifie ici d’une rencontre éblouissante et d’un face-à-face tendu entre ces deux personnalités diamétralement opposées, qui s’épieront, s’affronteront, et finiront contre toute attente par s’apprivoiser; un récit qui prend des allures de voyage  initiatique tout  au bout duquel Victor  verra apparaître, enfin, sa future vie d’homme.

Captivant, remarquable, calleux, mais également bourré de tendresse et de bienveillance, ce livre est une véritable pépite…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s