PREMIER AMOUR, Ivan Tourgueniev (1863)

36228251

Nouvelle rédigée en 1860, en partie autobiographique, et, selon Tourgueniev lui-même son «œuvre de prédilection». L’auteur russe se glisse ici dans la peau de Vladimir Pétrovitch, invité, au cours d’une soirée exclusivement masculine, à raconter son premier émoi amoureux… Incapable de narrer une histoire a priori singulière et remarquable, il la rédigera dans un cahier et reviendra auprès de ses amis quinze jours plus tard, afin de leur faire lecture de ce qui fût pour lui un fait aussi marquant que douloureux…

Voici donc notre protagoniste principal entraîné dans un tourbillon de souvenirs : été 1833, âgé de seize ans, Vladimir doit préparer son entrée à l’université  mais ne s’y attelle guère, préférant vaquer à d’autres occupations, sous l’œil désintéressé de parents peu  impliqués dans les activités de leur fils : «Point d’entraves à ma liberté : j’avais le droit de faire tout ce que bon me semblait (…)». L’adolescent erre donc paresseusement dans la propriété familiale, jusqu’au jour où son regard de jouvenceau en cours de maturation se pose sur  sa nouvelle voisine, Zinaïda Alexandrovna, jeune femme coquette et vaniteuse, de cinq ans son aînée. Au contact de ce personnage volubile, extraverti, sans-gêne et capricieux, Vladimir découvrira les aléas et les souffrances résultant d’un amour non réciproque, pervers et toxique ; mené par le bout du nez par cette jeune femme qui fait marcher tous ses prétendants à la baguette, et largement tourmenté par une question cruciale -qui aime-t-elle réellement parmi tous ses soupirants?- le jeune homme ira de désillusions en (mauvaises) surprises et de chagrins en déceptions, jusqu’au coup d’éclat final, qui, quoique éprouvant, l’aidera à grandir et à devenir un homme, délesté de ses tourments et faiblesses d’adolescent…

Le sujet est maîtrisé, l’écriture séduisante et incisive, l’histoire rondement menée, pour un instant  de lecture attrayant, passionnant et haletant.     

Publicités

Une réflexion sur “

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s