LE FRANÇAIS DE ROSEVILLE, Ahmed Tiab (2016)

Le Français de Roseville

Nouveau venu dans le monde prolifique du polar, Ahmed Tiab – auteur également de Le désert ou la mer – y fait ses premiers pas et s’annonce d’ores et déjà comme un écrivain à part, eu égard à une manière singulière d’envisager les contours, les enjeux et la finalité du roman policier. Car Tiab, outre son rôle de passeur de récit, révèle un talent certain pour imbriquer la petite histoire dans la grande et fabriquer une enquête policière classique mais prenante en empruntant la passerelle mouvante qui relie l’Algérie et la France. Tout en sagesse, sans démagogie et d’un œil avisé, l’auteur livre un texte qui se lit avec avidité, curiosité et un plaisir immense…

2013 : Kémal Fadil, commissaire oranais scrupuleux, intègre et futé se retrouve confronté à une situation délicate et particulière qui risque de faire resurgir les démons du passé et de raviver les douleurs endormies : sur un chantier, dans l’ancien quartier espagnol d’Oran, sont découverts des ossements datant approximativement des années soixante. Et qui plus est, des ossements d’enfant traînant dans leur sillage une petite chaîne en or à laquelle est accrochée une croix. Le terrain devient glissant et la tâche ardue, Kémal Fadil étant dès lors contraint d’avancer prudemment pour ne pas froisser les souvenirs et attiser les rancœurs des uns et des autres, tout en cherchant une vérité qui, quoi qu’il arrive, sera salvatrice mais imprégnée d’un passé sombre et  irréversible.

« Le souvenir. La mémoire. Le passage du temps avait du mal à arrondir les angles saillants de l’histoire, contrairement à la mer avec le verre dépoli. Le ressac de l’Histoire lui ramenait une marée de drames personnels écrits sur les pages noires de l’histoire de ce pays, et de cette ville. »

Pour peu que l’on s’intéresse à l’Histoire et en particulier aux relations franco-algériennes ainsi qu’au passé éprouvant et trouble qui unit ces deux pays, l’on ne peut être que ravi-e de la tournure que prend ce livre dont l’enquête sert de prétexte à un dessein qui va au-delà du simple divertissement, et une envie qui dépasse largement le cadre originel du polar ; raconter au travers d’une énigme l’Algérie sous occupation française, l’Algérie d’avant et celle d’après, l’Algérie d’aujourd’hui, mettre en perspective les relations entre métropolitains et pieds-noirs à l’époque, exprimer avec élégance et recul qu’elle était la vie là-bas du point de vue des différents protagonistes, avec objectivité, sans jugement, le tout ornementé de cette touche sociologique et analytique tout à fait passionnante. Ahmed Tiab manie une écriture ronde, gracieuse, pudique et nerveuse pour qu’avec délicatesse mais fermeté l’on se souvienne, pour qu’avec ardeur et bienveillance l’on contextualise en conjuguant adroitement les « petites » existences et leurs vicissitudes à des événements politiques et historiques majeurs. L’écrivain déploie des trésors d’humanité  et  grave dans les archives mémorielles une période de l’Histoire qui a laissé des traces indélébiles, comme un exercice cathartique maîtrisé et intelligent. L’intrigue elle ne se noie pas dans des supputations alambiquées mais s’inscrit avec sobriété dans des drames personnels inhérents à la situation d’un pays ; quant aux personnages, ceux-ci sont extrêmement attachants, discret mais pugnace commissaire Fadil, flanqué d’une maman de soixante-quinze ans – sublime Léla – fumeuse de cigares invétérée au tempérament bien trempé et dont la vie mouvementée n’a d’égal que ses convictions de femme libre et émancipée.

Le Français de Roseville

Parution : 07/01/2016

256 pages

ISBN : 978-2-8159-1357-7

Éditions de l’aube

http://www.editionsdelaube.fr/catalogue/lefran%C3%A7aisderoseville

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s